Évènement « Phum Samaki » : le 4 et 5 mai 2019

Revivez le Cambodge à travers 2 jours de festival en plein air !

© Eric Auv -_1

L’association Samaki Kohn Khmer, en partenariat avec Sabay Event, organise le Phum Samaki ou « Village Solidaire », à la Grande Pagode de Vincennes les samedi 4 et dimanche 5 mai 2019. Cet évènement en plein air, gratuit et ouvert à tous (familles et amis), fera la part belle à de nombreuses facettes de la riche culture cambodgienne, à la manière des grandes fêtes de village du Cambodge.

En effet, des animations culturelles (danses classiques et folkloriques, concert, jeux traditionnels, performance de boxe bokator…), animées par Raphäl Yem, prendront place pour le bonheur des petits et grands et seront complétées par un large choix de stands de street-food typique du Royaume des Merveilles, des boutiques éphémères de produits artisanaux khmers et la présentation de projets caritatifs.

 

Photographie par Eric Auv

De plus, les visiteurs auront le plaisir de se voir prodiguer des massages traditionnels et (re)découvriront l’art du tatouage sacré Sak Yant avant de s’émerveiller lors d’un défilé de mode prêt-à-porter ! Enfin, une grande piste de danse accueillera tous les participants, avec notamment une nocturne le samedi 4 mai.

A noter que les deux matinées seront dédiées aux cérémonies bouddhiques.

Lien de l’évènement Facebook

Photographies © Eric Auv

Projections du film documentaire « Last Night I Saw You Smiling » de Kavich Neang

Le documentaire du cinéaste cambodgien Kavich Neang, LAST NIGHT I SAW YOU SMILING, récompensé au dernier festival de Rotterdam et produit par Davy Chou avec Daniel Mattes pour Anti-Archive, en collaboration avec Marine Arrighi et Apsara Films en France, sera projeté en compétition au Cinéma du Réel à Paris les 16 et 21 Mars, en présence de Kavich Neang.

 

Il reste quelques temps à ses habi­tants pour débarrasser et quitter le White building, l’un des derniers bâtiments modernistes de Phnom Penh, réinvesti par une communauté d’artistes et leurs familles, après avoir été déserté en avril 1975 lors de la prise du pouvoir par les Khmers Rouges et la déportation des habi­tants de la capitale. Récemment, le bâtiment a été racheté par une com­pagnie japonaise, soutenue par le gou­vernement cambodgien. Les étagères se vident, les murs tombent. Derrière les armoires qu’on emporte, les fresques peintes aux murs témoignent d’une longue histoire collective. Quand l’évacuation résonne dange­reusement pour certains avec les manières de faire du régime de Pol Pot, on se demande où est le collectif, où est passée la force de lutter. Dans les couloirs, dans les regards, dans leur manière d’habiter le lieu, pour­tant, elle est partout. Malgré le mou­vement de départ, le film révèle une communauté soudée. Les discussions dans les halls, la façon d’investir les espaces communs ne trompent pas, une histoire de groupe et de partage est inscrite ici.
Le film enregistre un démantèlement et construit un souvenir. Le cinéaste, que le White building a vu grandir, suit sa famille et ceux qui les ont accompagnés pendant qu’ils déba-rrassent les lieux, se remémorent et se racontent. On retrouve des photos, on emporte fenêtres et portes, frag­ments de ce qui aura permis de cir­culer et de faire lien. Tout se dissipe, le cinéaste tient ferme jusqu’à ce que la poussière ait rendu l’air irrespi­rable et que les panneaux de bois aient bouché les ouvertures pour empêcher l’arrivée de nouveaux exclus.
– Clémence Arrivé

 

Dates de projection :
– 16 Mars 16:30 au Forum des Images (salle 300)
– 21 Mars 13:40 au Centre Pompidou (Cinéma 1)
– 21 Mars 20h à la BULAC

 

Pour plus d’informations, vous pouvez cliquer ici.

Collecte de fonds pour le livre « Les aventures d’un cowboy cambodgien » de Roeury Yon

9782379161193_C-1ERE-DE-COUV

Je m’appelle Roeury Yon mais tout le monde m’appelle Cowboy. J’ai grandi dans un petit village à une centaine de kilomètres des fameux temples d’Angkor Wat. J’ai beaucoup lutté pour écrire ce livre car je voulais partager mon aventure, celle d’un garçon vacher pauvre et très tôt orphelin qui allait devenir un brillant étudiant à l’Université de Battambang.

Pour soutenir ce projet, vous pouvez retrouver plus d’informations en cliquant ici.

Masterclass avec Rithy Panh : lundi 28 janvier 2019 à 19h45

unnamed

mk2 et l’auditorium du Musée du Louvre proposent une masterclass avec Rithy Panh dans le cadre des Journées Internationales du film sur l’art (JIFA).

La rencontre aura lieu le lundi 28 janvier à 19h45 au mk2 Bibliothèque. La projection de courts-métrages d’étudiants de l’école Bophana sera alternée par des commentaires de Rithy Panh.

L’école de Bophana à Phnom Penh a été co-fondée par Rithy Panh. Elle a pour but de restituer et de protéger le patrimoine audiovisuel cambodgien.

Projections :

– “Home Cemetery” de Phally Ngoeum, 2015, 7 min
– “Choices in life” de Phally Ngoeum, 10 min
– “Don’t know much about ABC” de Phanith Norm et Chanrado Sok, 2015, 22 min
– “B-Girl” de Phally Ngoeum et Namratha Thomas, 2016, 12 min
– “Your Home” de Chev Doeurn et Sok Chanrado, 2017, 11 min

Vous pouvez désormais prendre vos places sur le site : https://www.mk2.com/evenements/masterclass-rithy-panh