Publié le

“Les hommes désertés”, le jeudi 30 nov et vendredi 1er déc. à Orléans

Bonjour,

Je voudrais diffuser une annonce a destination des cambodgiens de France mais aussi des francais interesses par le cambodge. Je voudrais toucher aussi le plus d associations possible (si vous
avez des contacts?):

Il y aura les jeudi 30 novembre et vendredi 1er decembre, deux representations de la piece “Les hommes désertés” au theatre Gerard Philipe, a Orleans La source (Orleans est a une heure de Paris en train et il peut y avoir par ailleurs un systeme de covoiturage).

Cette piece est liée au 17 avril 1975 qui a vu la chute de Phnom Penh tombee aux mains des khmers rouges. Parmi les comediens, certains seront francais et joueront en francais, d autres seront cambodgiens et joueront en cambodgien. Un systeme de surtitrage dans les deux langues permettra de suivre pour ceux qui ne connaitraient que l une des deux langues. C est un moment unique. Les comediens cambodgiens viendront directement de Phnom Penh et repartiront au Cambodge des
le lendemain de la derniere representation. Nous voudrions vraiment toucher a la fois la communaute cambodgienne et francaise. J ai ecrit cette piece en transposant l histoire, une envie de dire qu il n y a pas besoin d etre cambodgien ou meme de connaitre l histoire du Cambodge pour etre touche par ce
qui s est passe la bas. Tout le monde devrait etre touche. Un site donne tous les details de ce projet qui dans sa premiere partie a vu la creation de la piece a Phnom Penh en aout dernier (infos pour la representation, interview, articles de presse dans Cambodge soir, lettre ouverte d Alain Daniel): http://teukdey.free.fr

J espere qu il y aura du monde. Le theatre comporte quand meme 500 places et l’objectif est vraiment qu on puisse remplir la salle et parler de ce petit pays a cette occasion.

Randal DOUC

Publié le

Danses Sacrées et traditionnelles du Cambodge

Danses Sacrées et traditionnelles du Cambodge

En présence de:Monsieur Pierre-Christian Taittinger

Son Excellence Monsieur Uch Kiman

LE VENDREDI 3 NOVEMBRE 2006 A 18H00

MAIRIE DU 16ème arrondissement

71, Avenue Henri MARTIN – 75116 – PARIS

Salle des Fêtes – 2ème étage (ou 1er étage par le grand escalier)
=====================
En présence de

Son Altesse le Prince Sisowath Tesso

LE SAMEDI 18 Novembre 2006 A 20H00

Crypte de l’église Notre-Dame de Grâce de Passy
10, rue de l’Annonciation – 75016 – PARIS
M°- Passy ou La Muette – Bus : Lignes 22, 52, 63

Publié le

PARCOURS DANS L’OEUVRE DE RITHY PANH

Documentaire sur Grand Écran présente :

PARCOURS DANS L’OEUVRE DE RITHY PANH

Dimanche 8 octobre 2006
au Cinéma des Cinéastes

7 avenue de Clichy – 75017 PARIS

Séance plein tarif : 8, 50 euros / Adhérent Cinéma des Cinéastes et DSGE : 6,30 euros / séance de 11h : 6 euros / Forfait journée : 25 euros.


Contact presse et public : Michaël Dacheux

Documentaire sur Grand Ecran
52 Avenue de Flandre
75019 Paris
Tél : 01 40 38 97 71
Fax : 01 40 38 04 75
e-mail : info@documentairesurgrandecran
site : www.doc-grandecran.fr

Documentaire sur Grand Écran présente :

PARCOURS DANS L’OEUVRE DE RITHY PANH

Dimanche 8 octobre 2006
au Cinéma des Cinéastes

De passage à Paris avant de retourner au Cambodge où il travaille à la création d’un Centre de Ressources Audiovisuelles, Rithy Panh a accepté de nous accompagner dans un parcours au fil de quelques-unes de ses plus belles oeuvres. Notre choix s’est porté sur trois films récents. On ne présente plus S21 (14h), film-monument sur le génocide commis par les Khmers rouges, qui marque l’aboutissement d’un travail cinématographique proche de la fouille archéologique.

Si Rithy Panh est avant tout le cinéaste de la mémoire du génocide cambodgien, il est aussi le témoin d’autres violences que traverse le Cambodge contemporain : la violence économique, à l’oeuvre dans La Terre des âmes errantes (20h30), sera aussi au coeur de son prochain film.

Avec Les Artistes du théâtre brûlé, expérience de cinéma particulièrement étonnante qui se joue des frontières entre documentaire et fiction, il prouve, s’il était encore besoin, l’extraordinaire inventivité d’un cinéaste tout court.

James Burnet, ancien journaliste à Libération et spécialiste de l’Asie du Sud-Est sera présent pour présenter les séances de 11h et 14h. Un débat avec Rithy Panh suivra la projection de 20h30.

Temps fort de cette journée, à 18 heures, la ” ciné-conversation “, un dialogue entre Rithy Panh et le cinéaste Laurent Bécue-Renard, réalisateur de De guerre lasses, dans lequel les spectateurs pourront bien évidemment s’inviter.

Publié le

[INALCO] JOURNEE CULTURELLE : 20 mai 2006

JOURNEE CULTURELLE : 20 mai 2006

Ouverture : 11h à 18h
Début des spectacles : 12h

Entrée libre !

2, rue de Lille  75343 Paris
Métro : St germain des prés

Chaque année, depuis 2004, les associations étudiantes de l’Inalco (Institut
National des Langues et des Civilisations Orientales) organisent à la
Rue de Lille, la Journée Culturelle. Celle-ci, devenue une tradition au sein
de notre établissement, a pour but de valoriser les cultures des pays du
monde dont nous pouvons apprendre la langue à l’Inalco.

A cet effet, une scène est installée dans la cour de la Rue de Lille sur
laquelle se succèdent toute la journée démonstrations de danses, chants,
musiques, arts martiaux, défilés. Un stand saveurs d’ailleurs est
proposé aux visiteurs curieux de goûter à diverses cuisines du monde. Dans
les salles, investies par les étudiants de langues O, se trouvent des stands
« pays » ou « langues » décorés d’objets artisanaux, de photos, de livres,
etc. Des ateliers sont également mis en place afin de s’initier de manière
ludique à certaines traditions culturelles.

INALCO
Delphine Chan
Service Infocom

2 rue de Lille – 75343 Paris Cedex 07
Tél: 01 49 26 42 42

Publié le

Exposé Art Angkorien (10/06) / Sortie Musée Guimet (11/06)

Logo

Chers tous,

Je vous confirme que:

–  l’exposé sur l’art angkorien par Bopha Tan aura lieu le Samedi 10 Juin de 14h30 à 16h15

–  la visite au musée Guimet avec Philippe Fargeton aura lieu le Dimanche 11 juin à partir  de  9h30

En ce qui concerne le Musée, c’est tarif réduit le dimanche donc 4,50 euros par personne qu’il faudra apporter le jour de la visite.

Pour ceux d’entre vous qui sont intéressés, Aphirak notre trésorier fera circuler une fiche samedi pour que vous puissiez vous inscrire en vous demandant une petite participation de 2 euros pour les activités de l’EKP. Pour ceux qui se sont déjà inscrits, merci de penser aux 2 euros..

Je vous invite également à consulter le site du musée Guimet car certains régimes permettent de bénéficier de la gratuité du billet.

http://www.museeguimet.fr/homes/home_id20392_u1l2.htm

L’activité Musée Guimet est réservée aux élèves de l’école

A très bientôt!

Dakarine LY
Secrétaire Générale

===================================================================
Ecole Khmère de Paris – Association Culturelle Franco-Khmère (ACFK)
188, rue de Tolbiac 75013 Paris – http://ecole.khmere.free.fr

Une divinité khmère retrouve sa tête

LE MONDE | 17.05.06 | 15h16 • Mis à jour le 17.05.06 | 15h16

Le 18 mai, une effigie khmère acéphale, détenue par le Musée Guimet, à Paris, va retrouver sa tête par le plus grand des hasards. Cette divinité féminine, d’un style (Preah Ko) peu connu, datant de la fin du IXe siècle, est entrée (sans tête) dans les collections nationales en 1936. Provenant du temple de Bakong, près d’Angkor, elle avait été ramenée par Philippe Stern, à l’époque conservateur au Musée Guimet et membre de l’Ecole française d’Extrême-Orient (EFAO), au moment où celle-ci organisait les grands musées du Cambodge et du Vietnam.

Ce même Philippe Stern, au plus fort de la guerre du Vietnam, avait demandé au président américain Richard Nixon de sanctuariser les monuments majeurs du Vietnam, dont le musée de Da Nang, où se trouvaient les vestiges les plus significatifs de la civilisation champa (Ve-XVe siècle). L’administrateur civil de la base américaine de Da Nang, John Gunther Dean, reçut l’ordre de la Maison Blanche de préserver le musée. Ce qui fut fait. M. Dean, nommé en 1974 ambassadeur au Cambodge, se vit offrir par les autorités khmères une antique tête de pierre. Ramassée avec d’autres éléments à proximité du temple Bakong, elle était entreposée dans les réserves de la Conservation d’Angkor.

Pour remercier le Musée Guimet qui, lors d’une exposition consacrée au Champa (en 2005), avait signalé son comportement à Da Nang, l’ambassadeur américain offre au musée parisien cette tête. Laquelle s’adapte parfaitement au corps de la divinité ramenée par Philippe Stern.

La même aventure est arrivée au Musée national du Cambodge de Phnom Penh : une tête, détenue depuis la fin du XIXe siècle par Guimet, correspond au corps d’une statue conservée dans ses collections. Des négociations sont en cours pour que la tête de Guimet soit déposée sur les épaules qui l’attendent à Phnom Penh.

Emmanuel de Roux
Article paru dans l’édition du 18.05.06

© Le Monde.fr